Sophie Karthäuser, soprano
Ensemble Cafe Zimmermann

Sophie Karthäuser, soprano
Céline Frisch, clavecin ©Café Zimmermann
Ensemble Cafe Zimmermann, ©Café Zimmermann
Ensemble Cafe Zimmermann, ©Café Zimmermann

saison 2013 2014

Maitre et Élève - J.C. Bach & W. A. Mozart

L'admiration de Mozart pour Jean-Chrétien Bach est née lors de son premier voyage à Londres. Alors âgé de huit ans, le jeune prodige fut fortement impressionné par ce Maître, héritier d'une immense dynastie musicale. Sa musique sensuelle et contrastée a durablement influencé l'oeuvre instrumentale et lyrique d'un Mozart profondément marqué par cette rencontre.
Pour illustrer cette filiation musicale, l'Ensemble Café Zimmermann, constitué de 19  de ses musiciens,  retrouve la soprano Sophie Karthäuser, l'une des plus grandes mozartiennes de la scène lyrique, qui illumine ce concert de sa voix rayonnante et sensible.

Sophie Karthäuser
Après avoir remporté en 2003 le Prix du public au Wigmore Hall Song Contest, Sophie Karthäuser est rapidement considérée comme l’une des plus grandes mozartienne de la scène lyrique internationale. Son interprétation de Pamina sous la direction de René Jacobs au Théâtre de la Monnaie a fait sensation et a initié sa relation intime avec Mozart, renforcée sous la direction de chefs comme William Christie, Marc Minkowski, Riccardo Chailly.
Elle s’est également produite en récital à l’Opéra de Paris, au Carnegie Hall, à la Philharmonie de Berlin, au Wigmore Hall. Sa discographie comprend notamment une intégrale des mélodies de Mozart avec le baryton Stephan Loges et des airs de Mozart avec l’Orchestre Symphonique de La Monnaie et son chef Kazushi Ono, sous le label Cyprès.
Les récents enregistrements auxquels Sophie Karthäuser a participé ont été chaleureusement récompensés par la presse spécialisée, notons simplement  La Finta Giardiniera de W. A. Mozart composée à l'âge de 18 ans, parue en 2012 chez Harmonia Mundi, "revenue totalement transfigurée" (l'Express) sous la direction de René Jacobs dont l'association avec la mozartienne belge se traduit toujours par un enchantement (Choc de Classica, France Inter Frédéric Lodeon, 10/10 Classics today, Scherzo).

Café Zimmermann
Créé en 1999, Café Zimmermann se situe aux premiers rangs du concert baroque en France et dans le reste de l'Europe. Sous la conduite de la claveciniste Céline Frisch et du violoniste Pablo Valetti, l'ensemble réunit des solistes qui s'attachent à faire revivre l'émulation artistique portée par l'établissement de Gottfried Zimmermann dans la Leipzig du 18e siècle.  Reconnu en France et dans le monde entier en particulier pour leurs interprétations de l'œuvre orchestrale et concertante de J.-S. Bach récompensées par de nombreux « Diapason d'Or » et « Choc de Classica », les musiciens de l'ensemble abordent depuis quelques années le répertoire vocal notamment avec Sophie Karthäuser, Damien Guillon, Dominique Visse ou encore Roberta Invernizzi. Café Zimmermann a également collaboré avec  Gustav Leonhardt, à l’occasion d’un enregistrement des cantates profanes de J.-S. Bach ou encore les chœurs Les Eléments et Accentus.
 


Ce qu'ils en disent

"La clé du chant mozartien tient en un trousseau difficile à réunir : la subtilité, mais sans le maniérisme, la force, sans l'outrance, la réserve, sans la tiédeur, la distinction, sans la raideur. L'art de la jeune soprano belge Sophie Karthäuser concilie idéalement ces atouts. Ses incarnations de Suzanne, dans Les Noces de Figaro, d'Ilia, dans Idoménée, ou de Pamina, dans La Flûte enchantée, l'ont déjà hissée en tête des mozartiennes pur nectar"
Gilles Macassar, Télérama, février 2010

"Faut-il dire encore la vivacité, l’éloquence, la réactivité, le perfectionnisme que Frisch, Valetti et leur bande ont mis aux concertos, aux Suites, aux Brandebourgeois ? Faut-il rappeler qu’aucun ensemble français n’avait pris une telle place dans la discographie de Bach ?"
Gaëtan Naulleau, Diapason, décembre 2011.

"Les instruments, solistes ou non, se parlent, conversent, concertent : le dialogue permanent donne de la chair, de la vie."
Gérard Pangon, Musikzen, février 2011

Merveille de grâce et de sensibilité, la soprano Sophie Karthäuser confirme sa place parmi les meilleures mozartiennes du moment.
Philippe Venturini

Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal de Café Zimmermann
Programme
 
W. A. Mozart  (1756-1791), Symphonie salzbourgeoise nº 29 en la majeur KV. 201    (1774)                 
I. Allegro moderato
II. Andante
III. Menuet & trio
IV. Allegro con spirito

J. Ch. Bach (1735-1782)
"Il labro timido appien non osa", air de Celia, Lucio Silla

J. Ch. Bach
« Rossana avrai Costanza » , récitatif accompagné; « Or adami d’un ingrato », air de Rossane, Temistocle 

W. A. Mozart
« Giunse alfin il momento », récitatif; « Deh vieni non tardar », air de Suzanne, Les noces de Figaro

W. A. Mozart 
« Ach, Ich fühl's », air de Pamina, La flûte en chantée

J. Ch. Bach
Symphonie opus 6,  N°6         
I. Allegro
II. Andante piu tosto adagio
III. Allegro molto

W. A. Mozart
« Quando avran fine omai», récitatif

Écouter

 C.P.E. Bach, Sinfonia pour deux violons