“Merci la France !... C’est l’Arménie qui se souvient”
25 ans après le tremblement de terre en Arménie

Mourad Amirkhanian, Baryton-basse
Serge Avedikian, Acteur, réalisateur, metteur en scène
Caroline Dumas, de l'Opéra de Paris
Jean-Pierre Mahé, Membre de l'institut
Lévon Minassian, Cinéaste
Robert Stepanian, Violon
Dominique de Williencourt, Violoncelle
Ashot Khachatourian, Piano

saison 2013 2014

TARIF ETUDIANT À 5 € EN CAT. 3 ET 4 DISPONIBLE À LA BILLETTERIE DE LA SALLE
Le souvenir est le lieu d’une mystérieuse rencontre entre les vivants et les morts. Pour les uns, le temps qui s’écoule ; pour les autres, l’éternité. Le 7 décembre 1988, le nord-ouest de l’Arménie fut frappé d’un tremblement de terre meurtrier qui coûta la vie à 60 000 victimes, fit 20 000 blessés graves et laissa plus d’un demi million de sans-abri.

Vingt-cinq ans après, les témoins et les survivants de la catastrophe se rappellent avec gratitude la vaillance des sauveteurs, le dévouement des secouristes et la longue chaîne de solidarité qui unit alors l’Arménie et la France. Les liens noués durant cette terrible épreuve sont toujours présents aujourd’hui.

Mais comment évoquer la tragédie sans la raviver ? Sans profaner des douleurs ineffables ? La parole n’y suffit pas : il y faut la force de l’image et le charme de la musique. Né à Léninakan, l’une des villes les plus touchées, Mourad Amirkhanian avait douze ans au moment du séisme qui l’a privé de tous les siens. C’est en France, et grâce à l’art lyrique qu’il a trouvé la force de survivre.

Pour cette commémoration, dont les films Lux aeterna et Terra emota nous rappellent la crue réalité, il a choisi d’unir aux chants les plus poignants de la tradition arménienne, avec ses amis artistes lyriques et musiciens, les absoutes et les prières de la liturgie latine, qui retentissent du fond des âges, renouvelés de siècle en siècle par l’art des compositeurs, qui tente d’apaiser les âmes dans ce monde et dans l’autre.
Jean-Pierre Mahé

Interprètes

Jean-Pierre Mahé, membre de l’Institut
Serge  Avedikian, comédien, cinéaste
Lévon  Minassian, cinéaste
Caroline Dumas, de l’Opéra de Paris
Mourad Amirkhanian, baryton-basse
Robert Stepanian, violon
Dominique de Williencourt, violoncelle
Ashot Khachatourian, piano

Programme

1er Partie 
Monsieur Jean-Pierre Mahé, membre de l’Institut
Lux Aeterna (1999)
Réalisateurs et Scénariste : Serge Avédikian, Lévon Minassian
Production déléguée : Nahora Films
Genres : Documentaire
Durée : 11 minutes
Synopsis : Le 7 décembre 1988, à 11 h 41, un terrible séisme ravage toute une région en Arménie, dont la deuxième ville du pays, Léninakan, aujourd’hui Gyumri. Quelques heures après le choc, un jeune homme se met à filmer avec sa caméra Super 8, en pellicule noir et blanc. Basé sur ces images inédites, Lux Aeterna est un poème cinématographique sur l'indescriptible douleur des hommes...

FAURÉ, Libera me, Requiem par M. Amirkhanian
          
Monsieur Serge Avedikian - Acteur, réalisateur, metteur en scène
FRANCK, Panis Angelicus par Mourad Amirkhanian
FRANCK, Sonate en Do Majeur pour violon et piano
1. Allegretto ben moderato, 4.Allegretto poco mosso
CACCINI, Ave Maria par Madame Caroline Dumas
MASSENET
, L'élégie par chant, violoncelle et piano
BIZET, Air de Ralph dans La Jolie fille de Perth

2ème Partie
Terra Emota (1999)
Réalisateurs : Serge Avédikian, Lévon Minassian
Production déléguée : Nahora Films
Genre : Documentaire
Durée : 10 minutes
Synopsis : Dix ans après le tremblement de terre qui a détruit la ville de Léninakan en Arménie, le 7 décembre 1988, les réalisateurs de Lux Aeterna se rendent sur place pour filmer la ville et ses habitants. Ils y retrouveront une terre hantée par la douleur inhumaine…

Makar Yekmalian, Prière - "Quand tu entreras au saint autel"
ՄԱԿԱՐ ԵԿՄԱԼԵԱՆ, Յորժամ մտցես ի սուրբ խորանն
Dominique de Williencourt, "Etchmiadzine et le Mont Ararat" opus 2
R.P. Komitas, Seigneur prends pitié     
ԿՈՄԻՏԱՍ   Վրդապետ, Տէր ողորմեա 
Edouard BAGDASARYAN
, Nocturne  pour  violon et piano
POULENC, Les chemins de l'amour par Madame Caroline Dumas
 
R.P. KOMITAS, Ախ, մարալ ջան  -  Ah, ma bien aimée
Էրվում  եմ  - Je brûle
R.P. KOMITAS, Կռունկ - Cigogne (chant d'exil)
SPENDIARIAN, Այ վարդ  -  Ô rose
Edouard ABRAHAMIAN, Հովվի երգը   -  Chant du berger
Edouard ABRAHAMIAN, Ա ր ա ր ա տ -  Ararat