Passer l’introduction

Gaveau Saison 2021 - 2022

Retour vers la liste

Concert de Concerti

Avec l'Orchestre Symphonique du CRR de Paris

Fanny Clamagirand

© Jean-Baptiste Millot

Fanny Clamagirand

© Matt Harington

Giovanni Bellucci

© Bayram Tarakci

Giovanni Bellucci

© Bayram Tarakci

Giovanni Bellucci

© Giulia Alloni- Musicom

Orchestre Symphonique du CRR de Paris

© DR

Pierre-Michel Durand

© DR

FANNY CLAMAGIRAND - VIOLON

Fanny Clamagirand s’impose depuis plusieurs années comme la révélation du violon français. Son élégance, son jeu brillant, ses interprétations mêlant sensibilité et autorité ont été salués de nombreuses fois par la critique. Son engagement et son talent sont soutenus par de nombreuses organisations et de grandes personnalités comme Anne-Sophie Mutter. 

Fanny commence le violon à 7 ans. Elle étudie auprès de Larissa Kolos, avant d’intégrer directement, à 16 ans, le cycle de Perfectionnement du Conservatoire de Paris, dans la classe de Jean-Jacques Kantorow. Elle poursuit ses études avec Itzhak Rashkovsky, à Londres, au Royal College of Music, où elle obtient un « Diplôme d’Artiste » en 2004. Elle reçoit ensuite les conseils de Pavel Vernikov au Konservatorium de Vienne et à la Scuola di Musica di Fiesole (Italie). Fanny a suivi en parallèle de nombreuses classes de maître. 

Après avoir remporté de prestigieuses récompenses dont le Prix Rainier III des Violin Masters 2007 de Monte-Carlo et le 1er Prix du Concours Kreisler à Vienne en 2005, c’est sur la scène des plus grandes salles et des plus importants festivals qu’elle construit sa carrière : Wigmore Hall de Londres, Konzerthaus de Berlin, Konzerthaus de Vienne, Palais de la culture et des congrès de Lu- cerne, Toppan Hall de Tokyo, National Concert Hall de Taipei, Opéra de Tel-Aviv, Carnegie Hall de New York, Théâtre Municipal de Rio de Janeiro, Théâtre des Champs-Elysées, Salle Gaveau, Audi- torium du Louvre à Paris..., Festivals de Saint-Denis, Verbier, Lucerne, Menuhin à Gstaad, Colmar, Folles Journées de Nantes, Bilbao, Tokyo, « Les Palais de Saint- Pétersbourg », West Cork Chamber Music Festival, Chelsea Music Festival de New York, Società dei Concerti di Milano, ...

Elle se produit en soliste avec les orchestres philharmoniques de Vienne, Londres, Monte-Carlo, le National de France, National Bordeaux Aquitaine, National du Capitole de Toulouse, National de Lorraine, National Philharmonique de Russie, Malmö Symphony, Münchner Symphoniker, Jerusalem Symphony, Danish Radio Symphony, Wiener KammerOrchester, Sinfonia Varsovia, Orchestre d’Auvergne, Or- chestre Français des Jeunes... aux côtés de chefs et d’artistes tels D.R. Davies, F. Welser-Möst, J.C. Casadesus, T. Sokhiev, A. Altinoglu, J. Axelrod, D. Reiland, G. Kremer, A. Tamestit, M. Rysanov, K. Buniatishvili, A. Laloum, N. Angelich, M. Porat, D. Bismuth, X. Phillips, R. Sévère, J. Bliss, ... 

Fanny est aussi une invitée régulière d’émissions de radio et de télévision françaises et étrangères. Ses concerts sont fréquemment diffusés en direct sur France Musique ou Radio Classique. 

Sa discographie importante a reçu de nombreux éloges et distinctions émanant de la presse spécialisée. Elle compte notamment les Six Sonates d’Ysaÿe (Nascor ; 2007), les trois concertos pour violon de Saint-Saëns (Naxos ; 2010 / CHOC Classica), l’intégrale, en trois volumes, des oeuvres pour violon et piano de Saint-Saëns (Naxos ; 2013 à 2021), « Missing » d’Edith Canat de Chizy, créé avec l’Orchestre National de France sous la direction de John Storgårds (Solstice ; 2019) et le Concerto de Beethoven mis en regard de « Distant Light » de Peteris Vasks, enregistrés avec l’English Chamber Orchestra et Ken-David Masur (Mirare ; 2020).

 D’autre part, Fanny est régulièrement sollicitée pour prendre part à des jurys de concours internationaux ou pour mener des Masterclasses.

Fanny joue un Matteo Goffriller fait à Venise en 1700.

 

GIOVANNI BELLUCCI - PIANO

Giovanni Bellucci est l'un des pianistes les plus éminents de notre époque : plusieurs fois récompensé par Gramophone's "Editor's Choice" pour le magazine britannique "c'est un artiste destiné à perpétuer la grande tradition italienne, historiquement représentée par Busoni, Zecchi, Michelangeli, Ciani, Pollini ". "Il n'y a pas dix pianistes comme lui dans le monde : il nous ramène à l'âge d'or du piano". Ainsi le journal Le Monde souligne la victoire de Bellucci au World Piano Masters Competition de Monte-Carlo, aboutissement d'une très longue série de succès dans les concours internationaux : Reine Elisabeth de Bruxelles, Printemps de Prague, Casella di Napoli, Claude Kahn de Paris, Busoni de Bolzano. "Ferenc Liszt Lifetime Achievement Award", Bellucci a été inclus par le magazine Diapason dans le Top Ten des interprètes idéaux du compositeur hongrois. La sélection très restreinte l'associe à Martha Argerich, Claudio Arrau, Alfred Brendel, Aldo Ciccolini, Gyorgy Cziffra, Wilhelm Kempff, Kristian Zimerman.

Giovanni Bellucci s'est produit dans les auditoriums, théâtres traditionnels et festivals les plus célèbres : Hollywood Bowl, auquel il doit ses débuts américains devant 18 000 spectateurs, Golden Hall du Musikverein à Vienne, Performing Art Society de Washington, Svetlanov Concert Hall à Moscou , Herkulessaal de Munich, Konzerthaus de Berlin, Wagner Festival de Genève, Philharmonique de Bruxelles, Sydney Opera House, Festival de Newport (U.S.A.), Bath, Yokohama, Singapour, Saint-Pétersbourg, Firkusny Piano Festival de Prague, Blackwater Valley Opera Festival (Irlande ), La Roque d'Anthéron, Chorégies d'Orange, Festival Chopin de Nohant, Besançon, Cannes, Radio France et Montpellier, Festival de Piano de Brescia et Bergame, Festival de Ravello, Festival de Bologne, Dias da Musica de Lisbonne, Teatro alla Scala, Teatro La Fenice, Teatro C. Felice de Gênes, Teatro dell'Opera di Roma, et pour les plus prestigieuses salles parisiennes (Théâtre des Champs-Elysées, Cité de la Musique, Salle Pleyel, Auditorium du Louvre, Salle Messiaen de Radio-France, Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet).

L'un de ses récitals au City Recital Hall de Sydney a reçu le prix "Récital de l'année", attribué au meilleur concert de chambre australien de l'année par le Sydney Morning Herald, qui à cette occasion a récompensé - avec Bellucci - également le regretté chef d'orchestre Lorin Maazel (pour le meilleur événement symphonique). Il est régulièrement invité par d'importants orchestres à se produire en tant que soliste : Los Angeles Philharmonic, Sydney Symphony, BBC Philharmonic, Monte-Carlo Philharmonique, Russian Philharmonic of Moscow, Symphony of the National Academy of S. Cecilia, RAI National Symphony Orchestra, Orchestre National de Belgique, Royal Philharmonic of Antwerp, Orchestre National d'Ile de France, Symphony of Warsaw, Orchestra of the Italian Swiss Radio and Television, Orchestra of the National Theatre of Mannheim, Virtuosi of Prague, Singapore Symphony, Chamber Orchestra of Zurich.

Pianiste au vaste répertoire, Bellucci a interprété en concert les 32 Sonates de Beethoven au Théâtre Politeama de Palerme, les 19 Rhapsodies hongroises de Liszt à l'Auditorium du Louvre à Paris et au Festival Radio France et Montpellier, les 9 Symphonies de Beethoven / Liszt au Belem Auditorium de Lisbonne et aux Lisztomanias de Châteauroux, la transcription lisztienne de la Symphonie Fantastique à la Performing Arts Society de Washington DC, la même Fantastique plus le Harold en Italie toujours transcrit par Liszt à l'Auditorium Parco della Musica de Rome, les 5 Concertos Beethoven en deux soirées consécutives avec l'Orchestre Symphonique de Bienne-Soleure, les 2 Concertos Chopin avec l'Orchestre Philharmonique de Turin, l'intégrale des oeuvres de Busoni pour piano et orchestre avec l'Orchestre Symphonique National de la RAI et avec l'Orchestre du Théâtre National de Mannheim . Parmi ses enregistrements, citons : la Symphonie Fantastique de Berlioz / Liszt (Decca), les paraphrases de Liszt sur des opéras de Verdi et Bellini (Warner Classics), le Premier Concerto et le Totentanz de Liszt (Accord / Universal France), le 1er Concerto de Chopin dans la version inédite de Tausig (Accord / Universal France), les Trois Concertos pour piano et orchestre de chambre de C. V. Alkan (Piano Classics), les 32 Sonates de Beethoven et les 9 Symphonies de Beethoven / Liszt (Brilliant Classics) et les 5 Concertos de Beethoven (Calliope) avec des cadences solistes composées par Beethoven, Liszt, Brahms, Busoni, Fauré, Reinecke, Stavenhagen, Gould et par Bellucci lui-même.

 

L’Orchestre Symphonique du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris est devenu depuis quelques années un ensemble reconnu de la vie musicale parisienne. Il est constitué des étudiants du Département de Formation à l’Orchestre et des étudiants des cycles « perfectionnement » et « concertiste ». Ces étudiants avancés sont entraînés par une équipe pédagogique qui réunit plusieurs solistes des orchestres parisiens. Cette formation unique en France leur permet d’acquérir les bases du répertoire symphonique et lyrique dans une dynamique forte d’insertion professionnelle. 

L’Orchestre se produit régulièrement dans les grandes salles : Salle Pleyel, Théâtre des Champs Elysées, Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet, Institut de France et Radio France sous la direction de son Directeur musical Pierre-Michel Durand et de chefs invités tels que Serge Baudo, Jean-Claude Casadesus, Theodor Guschlbauer, Armin Jordan... Il est également présent sur les ondes de France Musique et de Radio Classique et l’un de ses concerts a été diffusé sur France 2.

L’Orchestre Symphonique du Conservatoire a participé à plusieurs tournées (Damnation de Faust de Berlioz, Traviata de Verdi, Don Quichotte de R. Strauss avec Laurent Verney et Marc Coppey, Symphonie °3 de G. Mahler).

Il a participé à plusieurs spectacles au Théâtre du Châtelet notamment Petrouchka de Stravinski, Daphnis et Chloé de Ravel, Cendrillon de Prokofiev avec l’ensemble du Département Danse du Conservatoire et Les Mariés de la Tour Eiffel de Cocteau et du Groupe des Six. En mai 2021, il a interprété le Concerto pour piano n°1 en si bémol mineur, op. 23 de Tchaïkovski avec la soliste Anna Fedorova ainsi que L’Oiseau de feu de Stravinski.

Depuis plusieurs saisons l’orchestre est invité par la Philharmonie de Paris pour les concerts en famille de la  série  « Opus ». La saison prochaine, il participera à une nouvelle série avec le Lac des Cygnes de Tchaïkovski.


PIERRE-MICHEL DURAND, DIRECTION

Après avoir reçu les précieux conseils de Pierre Dervaux à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis de Carlo-Maria Giulini et de Daniel Barenboim, Pierre-Michel Durand remporte le Premier Prix du Concours International de Direction d’Orchestre de Prague et le Prix Talich. Il est alors invité en France, en Allemagne, en Italie, en Ukraine, au Venezuela et à Prague où il enregistre avec l’Orchestre Philharmonique Tchèque et le Czech Chamber Orchestra ainsi qu’à Lucerne pour plusieurs productions lyriques. Chef associé de Jean-Claude Casadesus à l’Orchestre national de Lille pendant plusieurs saisons puis chef fondateur de l’Orchestre Prométhée, il se produit dans les festivals et les plus grandes salles de concert : Cité des Congrès de Nantes, Nouveau Siècle à Lille, salle Pleyel, salle Gaveau, Théâtre des Champs-Elysées… Il accompagne notamment Gauthier Capuçon, Marc Coppey, François-René Duchable, Brigitte Engerer, Anna Fedorova, Daishin Kashimoto, Leonidas Kavakos, Laurent Korcia, Eric Le Sage, Mischa Maisky, Paul Meyer, Xavier Phillips, Viktoria Postnikova, Nemanja Radulovic…

Pierre-Michel Durand se produit également dans le répertoire lyrique : Bizet (Carmen), Mozart (La Flûte Enchantée, Cosi fan tutte, Les Noces de Figaro, Don Giovanni), Rossini (Cenerentola, Le Barbier de Séville), Debussy (Pélleas et Mélisande), Gounod (Faust), Puccini (Madame Butterfly, Tosca, Gianni Schicchi), Verdi (Falstaff et La Traviata avec Sonya Yoncheva)... Il a dirigé les ballets Prélude à l’Après-midi d’un Faune, Daphnis et Chloé Cendrillon et Petrouchka au Théâtre du Châtelet ainsi que Don Quichotte avec le Wiener Staatsballett. Il a enregistré pour France Musique, Radio Classique et France 2 lors des émissions d’Eve Ruggieri Musiques au Cœur avec Natalie Dessay, Joyce Di Donato, Roberto Alagna, Ludovic Tézier, Béatrice Uria-Monzon, Rolando Villazon et les plus grandes voix d’opéra.

Il a récemment dirigé le Stabat Mater de Rossini et Carmen de Bizet aux Journées Lyriques de Chartres, le gala des Mozart de l’Opéra au Théâtre des Champs-Elysées ainsi que plusieurs spectacles à la Philharmonie de Paris dont les ciné-concerts Le Cuirassé Potemkine, Alexandre Nevski et Pierre et le Loup.

Pierre-Michel Durand est responsable du Département de Formation à l’Orchestre du CRR de Paris, professeur de Direction d’orchestre au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt et Directeur musical de l’Orchestre Prométhée.

 

Programme

  • L. V. Beethoven, Ouverture Leonore 3 en do maj op 72b
  • L.V.Beethoven, Concerto pour violon en ré maj op 61
  • L.V BEETHOVEN, Concerto pour piano n5 en mi b maj op 73 "L Empereur" 

Interprètes

  • Fanny Clamagirand, violon
  • Giovanni Bellucci, piano
  • Orchestre symphonique du CRR de Paris
  • Pierre Michel Durand, direction

DATES

  • Vendredi 14 avril
    20H30

TARIFS

  • Catégorie 1
    35,00 €
  • Catégorie 2
    25,00 €
  • Catégorie 3
    15,00 €