Passer l’introduction

Gaveau Saison 2021 - 2022

Retour vers la liste

L'instant Lyrique ou L'invitation à... Duparc

Thomas Dolié

© Julien Benhamou

Julie Pasturaud

Stanislas de Barbeyrac

© Jérôme Bellocq

Stanislas de Barbeyrac

 

Après avoir poursuivi ses études au conservatoire de musique de Bordeaux avec Lionel Sarazzin, qui demeure son mentor, et être récompensé par de nombreuses distinctions en étant notamment lauréat du concours musical international Reine-Elisabeth-de-Belgique en 2011, Stanislas de Barbeyrac est aujourd’hui l’un des ténors les plus prisés de sa génération.

 

En 2014, il est d’ailleurs élu « Révélation artiste lyrique » aux Victoires de la musique et est depuis quelques années invité par les lieux les plus prestigieux, tels l’Opéra national de Paris, le Covent Garden de Londres, le Teatro municipal de Sao Paulo, l’Opéra national du Rhin à Strasbourg et les Chorégies d’Orange. Il fait ses débuts remarqués au Festival d’Aix-en-Provence dans le rôle de Tamino, puis au Covent Garden en Arbace dans une nouvelle production d’Idomeneo ; il interprète aussi Narraboth (Salome) au Teatro municipal de Sao Paulo, et Pâris (La Belle Hélène) à l’Opéra d’Avignon.

 

En 2015, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg avec Davide Penitente, et retourne à l’Opéra national de Paris pour Admète (Alceste). Récemment, il chante le Chevalier de la Force (Dialogues des Carmélites) pour ses débuts à La Monnaie de Bruxelles, au Nederlandse Opera d’Amsterdam et au Bayerische Staatsoper de Munich. Parmi ses projets, citons Don Ottavio (Don Giovanni) au festival de Drottningholm et au San Francisco Opera, mais aussi Macbeth (Macduff) à l’Opéra de Marseille.

 

Thomas Dolié

 

Rapidement couronnée d’une Victoire de la Musique Classique dans la catégorie «Révélation artiste lyrique 2008», la carrière du baryton Thomas Dolié l’a déjà mené à se produire, entre autre, sur les scènes de l’Opéra national de Paris et de l'Opéra de Cologne (Ramiro dans L’Heure espagnole), du Komische Oper de Berlin (Abramane dans Zoroastre), de l’Opéra de Zurich, de l’Opéra national de Lyon et de l’Opéra national du Rhin (Adamas et Apollon dans Les Boréades), de la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême (Golaud dans Pelléas et Mélisande), de l’Opéra national de Bordeaux (Figaro dans Le Barbier de Séville, Guglielmo dans Cosi fan Tutte), du Théâtre du Capitole de Toulouse (Fritz dans Die Tote Stadt), de l’Opéra Royal de Wallonie et de l’Opéra Comique (Giacomo dans Fra Diavolo) … ou encore dans la plupart des théâtres français, notamment à l’occasion de la tournée française puis mondiale de l'adaptation de La Flûte enchantée par Peter Brook (rôle de Papageno).

 

Interprète hors pair, Thomas Dolié est régulièrement invité à chanter le répertoire d’oratorio, de Lieder ou d’opéra en version de concert avec orchestres ; on l’a entendu dans L’Enfance du Christ avec l’Orchestre de la Scala de Milan et le Gürzenich Orchester, les Lieder eines farhenden Gesellen de Mahler avec l’Orchestre national Bordeaux-Aquitaine, L’Île du Rêve de Hahn avec le Münchner Rundfunkorchester, L’Heure Espagnole avec le London Symphony Orchestra, Pelléas et Mélisande avec le City of Birmingham Symphony Orchestra, la Passion selon Saint-Jean avec le choeur Accentus et Insula Orchestra, la Passion selon Saint-Matthieu avec les Musiciens du Louvre, le Requiem de Fauré avec l'Orchestre national de Bordeaux Aquitaine, le Gürzenich-Orchester Köln et Insula Orchestra, le Requiem de Brahms avec
l'Orquestra simfònica de Barcelona i nacional de Catalunya…

 

Il est par ailleurs régulièrement invité auprès de nombreux ensembles baroques, dirigés par des chefs comme Raphaël Pichon, György Vashegyi, Marc Minkowski, Emmanuelle Haïm, Vincent Dumestre, Hervé Niquet ou Christophe Rousset et donne des récitals avec piano aux côtés d’Olivier Godin, Anne Le Bozec, Susan Manoff…

 

A noter pour la saison 2020/2021 : Ramiro (L'Heure espagnole) avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo puis avec Les Siècles de François-Xavier Roth, Le Comte (Le
Nozze di Figaro) avec les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski à l’Opéra royal de Versailles, Ford (Falstaff) à l’Opéra national de Bordeaux-Aquitaine, Claudio (Béatrice et Bénédict de Berlioz) à l’Opéra national de Lyon, Eurymaque (Pénélope de Fauré) avec l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, Dicéphile (Phryné de Saint-Saëns) avec l'Orchestre de l'Opéra de Rouen Normandie, Saül (David et Jonathas de Charpentier) avec le Centre de Musique Baroque de Versailles, ou encore les parties de baryton solo du Requiem de Mozart avec le Concert de la Loge et de la 9ème Symphonie de Beethoven avec l'Orchestre national de Lyon…

Interprètes

  • Julie Pasturaud, mezzo-soprano
  • Stanislas de Barbeyrac, ténor
  • Thomas Dolié, baryton
  • Antoine Palloc, piano

DATES

  • Lundi 10 janvier
    20H30

TARIFS

  • Catégorie 1
    35,00 €
  • Catégorie 2
    25,00 €
  • Catégorie 3
    15,00 €
  • Tarif unique
    42,00 €