Passer l’introduction

Gaveau Saison 2021 - 2022

Retour vers la liste

Renaissances
Orchestre Lamoureux

Lise Berthaud

© Neda Navaee

Adrien Perruchon

© Oh Joong Seok

L'Orchestre Lamoureux

 

Créé en 1881 par Charles Lamoureux sous le nom de « Société des Nouveaux Concerts », l’Orchestre Lamoureux est reconnu d’utilité publique depuis 1961. Charles Lamoureux était un grand admirateur de la musique de Richard Wagner, ce n’est donc pas un hasard si c’est grâce aux Concerts Lamoureux que l’on a entendu Lohengrin pour la première fois en France en 1891.

 

Les décennies qui suivent imposent l’orchestre dans le répertoire français. Debussy et Ravel lui confient respectivement les créations mondiales de La Mer, du Concerto en sol, de La Valse et du Boléro dans sa version concert. Son histoire est aussi liée à de grands noms tels que Leonard Bernstein, Yehudi Menuhin, Paul Paray, Mstislav Rostropovitch, Clara Haskil, Arthur Grumiaux et Brigitte Engerer. Plus récemment, l’orchestre a pu collaborer avec des artistes renommés comme Yutaka Sado, Michel Plasson, Gautier Capuçon, Nathalie Dessay, Roberto Alagna, Nemanja Radulovic, Edgar Moreau, Karine Deshayes ou encore Franck Braley.

 

Fidèle à sa tradition de création et de contemporanéité, il fait la part belle à des collaborations variées. Il s’est produit aux côtés des Rita Mitsouko, de David Krakauer, de Didier Lockwood, de Richard Galliano, d’Agnès Jaoui ou encore de Jane Birkin, Manu Dibango, IAM , Sébastien Tellier et Ed Banger Records, afin de leur apporter les résonances d’un grand orchestre symphonique. L’Orchestre Lamoureux a développé depuis quelques années un panel d’activités à destination du jeune public comme les Bébé Concerts et les Enfants sur scène.

 

Adrien Perruchon

 

Depuis ses débuts extraordinaires avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France à l'Auditorium de la Maison de la Radio à Paris, Adrien Perruchon développe une carrière internationale qui l’amène à diriger des orchestres tels que le Los Angeles Philharmonic, le Tokyo Symphony Orchestra, le Korean Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, l'Orchestre National d'Île-de-France, l’Orchestre National de Lorraine, le Mozarteum Salzburg et le Wiener Symphoniker avec lequel il fait ses débuts au Musikverein de Vienne et en tournée dans toute l’Allemagne avec la violoniste Hilary Hahn. Il collabore également avec des solistes tels que Pierre-Laurent Aimard, Jean-Efflam Bavouzet, Renaud Capuçon, Augustin Hadelich, Vadim Gluzman, Edgar Moreau, Kristine Opolais, Alina Pogostkina, Jean-Yves Thibaudet, et Gautier Capuçon à l’occasion d’une grande tournée européenne avec l’Orchestre de chambre de Paris.

 

A l’opéra, après le succès du Roi Carotte d’Offenbach dans une production de Laurent Pelly à l’Opéra National de Lyon, on retrouvera prochainement Adrien Perruchon au Komische Oper de Berlin pour la reprise de la production très saluée d’Orphée aux Enfers par Barrie Kosky. On l’aura remarqué notamment à Cologne dans des productions de Benvenuto Cellini (Berlioz), La Bohème (Puccini), Don Giovanni (Mozart) et L’Heure Espagnole/l’Enfant et les sortilèges (Ravel), et à Dijon dans une nouvelle production de Carmen de Bizet.

 

Né en 1983, Adrien Perruchon est nommé timbalier de l’Orchestre Philharmonique de Radio France en 2003 et se consacre à la direction d’orchestre en 2015, assistant Alain Altinoglu, François-Xavier Roth et Esa-Pekka Salonen. Pour les saisons 2015/16 et 2016/17, il est sélectionné comme « Dudamel Conducting Fellow » avec le Los Angeles Philharmonic.

Programme

  • Hector Berlioz, Le Carnaval romain, ouverture caractéristique
  • Grażyna Bacewicz, Concerto pour alto et orchestre
  • Ludwig van Beethoven, Symphonie n°6 en fa majeur « Pastorale »

Interprètes

  • Adrien Perruchon, Direction
  • Lise Berthaud, Alto

 

DATES

  • Dimanche 19 septembre
    17H00

TARIFS

  • Catégorie 1
    48,00 €
  • Catégorie 2
    38,00 €
  • Catégorie 3
    28,00 €
  • Catégorie 4
    18,00 €
  • Catégorie 5
    8,00 €