Passer l’introduction

Gaveau Saison 2023 - 2024

Retour vers la liste

Placido Domingo
Nabucco de Verdi (version concert)

avec l'Orchestre Colonne

Plácido Domingo

Plácido Domingo

Plácido Domingo

Plácido Domingo

Plácido Domingo

Biographie de Plácido Domingo

Le ténor et chef d’orchestre Placido Domingo est né le 21 janvier 1941 à Madrid, en Espagne. Ses parents, tous deux chanteurs de zarzuela, équivalent espagnol de l’opéra-comique, l’emmènent vivre au Mexique. À 14 ans, il rentre au conservatoire de Mexico où il étudie le piano, le chant ainsi que la composition musicale et la direction d’orchestre. Marié à 16 ans à une étudiante en piano et père d’un petit garçon un an plus tard, il doit travailler dur et accepte toutes sortes d’emplois dans le milieu de la musique et du théâtre. Il accompagne également sa mère au piano et chante ses premiers rôles dans la compagnie de ses parents. Le couple se sépare cependant rapidement.

En 1959, il a 18 ans : il se fait remarquer comme baryton au cours d’une audition à l’Opéra de Mexico, mais on lui conseille de se présenter dans des rôles de ténor. Il est alors engagé pour jouer Borsa dans Rigoletto de Verdi. Placido Domingo obtient son premier grand rôle deux ans plus tard (en 1961) à Monterrey (Mexique) avec Alfredo dans La Traviata de Verdi. En 1962, il épouse la soprano Marta Ornelas qui reste sa plus fidèle conseillère. Engagés par l’Opéra de Tel Aviv, ils y donnent de très nombreuses représentations et y restent deux ans et demi. Il y prend notamment les rôles de Don José dans Carmen de Bizet, de Nadir dans Les pêcheurs de perles de Bizet, de Turiddu dans Cavalleria Rusticana de Mascagni ou encore le rôle-titre de Faust de Gounod.

En 1965, le couple se rend aux Etats-Unis, ce qui constitue un tournant dans la carrière de Domingo puisqu’il débute au New York City Opera en 1965 avec le rôle de Don José dans Carmen. En 1966, il fait ses débuts au Liceu où il est Anselmo dans La mulata de Córdoba de Moncayo et au Metropolitan de New York où il incarne Canio dans Paillasse de Leoncavallo, puis Lord Percy dans Anna Bolena de Donizetti et Luigi dans Il Tabarro de Puccini. En 1967, il revient en Europe pour se consacrer au répertoire verdien : il prend le rôle-titre de Don Carlos à l’Opéra d’Etat de Vienne ainsi que les rôles de Riccardo dans Un Bal masqué à l’Opéra d’Etat de Berlin et de Radamès dans Aida à Hambourg où il interprète aussi Cavaradossi dans Tosca de Puccini et Lohengrin de Wagner en 1968. Cette année-là, en plus de débuter à l’Opéra de Chicago dans le rôle de Des Grieux dans Manon Lescaut de Puccini, il est amené à rechanter au Met en remplacement de Franco Corelli pour le rôle de Maurizio dans Adrianna Lecouvreur de Cilea. Depuis, il a ouvert 21 saisons au Met, battant ainsi le record d’Enrico Caruso.

Placido Domingo débute en 1969 à la Scala de Milan où il tient le rôle-titre d’Ernani de Verdi, à l’Opéra de San Francisco où il endosse le rôle de Rodolfo dans La Bohème de Puccini, ainsi qu’aux Arènes de Vérone où il est Calaf dans Turandot de Puccini également. Ce compositeur lui ouvre ensuite les portes de Covent Garden où il rechante Tosca en 1971 et de l’Opéra d’Etat de Bavière où il rechante La Bohème en 1972. Puis c’est au tour de Verdi de lui permettre de faire ses premiers pas sur de nouvelles scènes de prestige. Ainsi, il débute au Théâtre Colon de Buenos Aires avec le rôle de Don Alvaro dans La Force du destin en 1972, à l’Opéra de Paris avec le rôle de Manrico dans Le Trouvère en 1973, puis au Festival de Salzbourg avec le rôle-titre de Don Carlos en 1975. Il ajoute également cette année-là un autre rôle-titre verdien à son répertoire déjà fourni, celui d’Otello à Hambourg. Ce rôle devient sa signature et il le joue plus de 200 fois à travers le monde au cours de sa carrière.

Plus qu’un interprète d’opéra, il devient progressivement une vedette populaire en participant à des émissions de télévision et en enregistrant des albums avec des chanteurs pop comme John Denver. Malgré tout, il continue de se produire sur scène comme au Met où il incarne son premier Pollione dans Norma de Bellini en 1981 et Enée dans Les Troyens de Berlioz en 1983. Parallèlement à sa carrière de chanteur, Placido Domingo débute discrètement une carrière de chef d’orchestre dans les années 80. Il dirige notamment une production télédiffusée de La Chauve-souris de Johan Strauss à Covent Garden en 1983. À la même époque, il se lance dans le cinéma en jouant Alfredo dans La Traviata par Franco Zeffirelli, Don José dans Carmen par Francesco Rosi en 1984, puis retrouve à nouveau Zeffirelli en 1986 pour Otello. En 1986, il participe, pour ses débuts à l’Opéra de Washington, à la première mondiale de Goya, un opéra que Menotti compose spécialement pour lui car il est fasciné par le peintre. Il reste ensuite à Washington où il est nommé Directeur artistique à l’âge de 45 ans.

En 1990, il crée le groupe des Trois Ténors avec José Carreras et Luciano Pavarotti. Le succès est planétaire. Il décide à cette époque d’aborder davantage l’œuvre de Wagner. Il prend ainsi le rôle-titre de Parsifal au Met en 1991 et le rechante l’année suivante pour ses débuts à Bayreuth. Il incarne également Siegmund dans La Walkyrie à Vienne en 1992. Intéressé par la découverte de nouveaux talents, il crée en 1993 le prix Operalia, un concours de chant destiné à promouvoir les jeunes chanteurs les plus prometteurs. De nombreux lauréats sont devenus célèbres, comme Nina Stemme, Rolando Villazón, Joyce DiDonato, Erwin Schrottou Sonya Yoncheva. En 1994, pour la première fois depuis trois décennies, Placido Domingo chante une œuvre de Mozart, Idomeneo dont il tient le rôle-titre au Met. Il est ensuite Adorno dans Simon Boccanegra de Verdi au Met et à Covent Garden en 1995 et 1997, Jean dans Le Prophète de Meyerbeer à Vienne en 1998, ou encore Hermann dans La Dame de Pique de Tchaïkovski au Met en 1999.

En 2000, il prend la tête de l'Opéra de Los Angeles. Puis il continue les prises de rôles notamment au Met où il est Cyrano de Bergerac d’Alfano en 2005 et Oreste dans Iphigénie en Tauride de Gluck en 2007, ainsi qu’au Teatro Real où il s’illustre dans le rôle de Bajazet dans Tamerlano de Haendel en 2008. Avec le temps, il retrouve la tessiture de baryton avec laquelle il a débuté, ce qui lui permet de continuer à élargir son répertoire depuis 2010 avec le rôle-titre de Rigoletto au Reignwood Theater en Chine, celui de Simon Boccanegra à Berlin ou encore le rôle d’Athanaël dans Thaïs de Massenet à Valence en 2012. Il est Francesco Foscari dans I due Foscari à Los Angeles en 2012. L’année suivante, en 2013, il prend les rôles de Giorgio Germont dans La Traviata au Met, de Nabucco à Covent Garden, de Giacomo dans Jeanne d’Arc à Salzbourg et du Comte de Luna dans Le Trouvère pour l’Opéra d’Etat de Berlin. Là-bas, il incarne ensuite Macbeth en 2015, année où il revient au Met pour interpréter Don Carlo dans Ernani. Il prend également le rôle-titre de Gianni Schicchi à Mardrid. L'année suivante, le ténor tient la baguette pour Don Giovanni de Mozart au Met ainsi que Tosca et Roméo et Juliette de Gounod à Vienne. Dans cette ville, il prend par la suite le rôle de Posa dans Don Carlos.

 

Ses engagements récents comportent :

2020

-          08 Reggia di Caserta Concert (soliste)

-          08 Arena di Verona Gala Concert (soliste)

-          08 Gala Yoncheva – Grigolo (chef d orchestre)

-          09 Staatsoper Vienna Simon Boccanegra (soliste)

-          10 Teatro del Maggio Musicale Fiorentino Nabucco (soliste)

-          10 Bolshoi Manon Lescaut (chef d orchestre)

-          12 Opera de Montecarlo I due Foscari en concert (soliste)

-          12 Opening Nigth Teatro à la Scala (soliste)

-          12 Marinsky Theater Nabucco en concert (soliste)

 

2021

-          01 Staatsoper Vienna Nabucco (soliste)

-          02 Bolshoi La bohème (chef d orchestre)

-          03 Marinsky Theater Simon Boccanegra en concert (soliste)

-          03 Bolshoi Gala (soliste)

-          04 Bolshoi Don carlo (soliste)

-          05 Bolshoi La traviata (soliste)

-          05 Piacenza Verdi Requiem (chef d orchestre)

-          06 Madrid Auditorio Nacional Concer (soliste)

-          06 Munich Bayerische Staatsoper La traviata (soliste)

-          06 Paris Salle Gaveau Concert (soliste)

-          06 Marinsky Theater Gala Zarzuela (soliste)

-          07 Ljubljana Concert (soliste)

-          07 Arena di Verona Gala concert (soliste)

-          08 Gyor concert (soliste)

-          08 Taormina Rigoletto (chef d orchestre)

-          08 Sofia Concert (soliste)

-          09 Cesky Krumlov concert (soliste)

-          09 Belgrade concert (soliste)

-          09 Tirana concert (soliste)

-          09 Merida (Spain) concert (soliste)

-          10 Teatro del maggio Musicale Fiorentino La traviata (soliste)

-          10 Bolshoi Tosca (chef d orchestre)

-          11 Staatsoper Vienna Nabucco (soliste)

-          11 Staatsoper Vienna Gala Zarzuela (soliste)

-          11 Bolshoi La traviata (soliste)

-          12 Teatro à la Scala Concert (soliste)

 

2022

-          01 Bolshoi gala concert (soliste)

-          02 Teatro Massimo di Palermo Simon Boccanegra (soliste)

-          02 Salzburg concert (soliste et chef)

-          03 Versailles concert (soliste)

-          04 Teatro Colon concert x 2 (soliste)

-          04 Opera Budapest Simon Boccanegra (soliste)

-          05 Teatro del Maggio Musicale Fiorentino I due Foscari (soliste)

-          06 Graz Nabucco in concert (soliste)

-          06 Tokyo-Osaka-Busan concert soliste)

-          06 Bayerische Staatsoper Munich La Traviata (soliste)

-          07 Staatsoper Vienna Gala Rossini (soliste)

-          07 Marbella concert (soliste)

-          07 Teatro Real Madrid Verdi Gala (soliste)

-          07 Malta concert (soliste)

-          08 Jerez de la Frontera concert Tio Pepe (soliste)

-          08 Ciudad de Mexico, Monterrey concert (soliste)

-          08 Arena di Verona Concert (soliste)

-          08 Arena di Verona Turandot (chef d orchestre)

-          08 Ljubljana gala zarzuela (chef d orchestre)

-          09 Sevilla Plaza de Toros concert (soliste)

-          09 Opera Muscat La Traviata (soliste et chef )

-          09 Aspendos Theater concert (soliste)

-          10 Hambourg Philarmonie (soliste)


MATTEO ROMA, TENOR
Le jeune ténor italien Matteo Roma est actuellement l'un des interprètes les plus prometteurs dans le domaine lyrique du "Tenore di grazia" et est particulièrement demandé pour les rôles de Gioachino Rossini et du jeune Verdi. Dans la saison 2023/24, Matteo fera ses débuts en tant que Duca di Mantua dans "Rigoletto" de Verdi à l'Opéra de Toulon. Il sera ensuite Nemorino dans "L'elisir d'amore" de Donizetti à l'Opéra de Cologne et Néoclès (Rossini, Le siège de Corinthe) à la Nederlandse Reisopera. Au Teatro Filarmonico de Vérone, il interprète Prunier (Puccini, La Rondine) et Zorzeto dans "Il campiello" de Wolf-Ferrari. Il a été et est toujours un invité bienvenu au Festival Rossini de Pesaro, notamment en 2019 en tant que Conte di Libenskof dans "Le Voyage à Reims" et en 2020 en tant qu'Aufide dans "Moses et Pharaon". Au Teatro La Fenice, il a joué le rôle d'Edoardo Milfort dans "La cambiale di matrimonio" et Lord Cecil dans "Roberto Devereux" de Donizetti en octobre 2020. Plus récemment, on l'a également vu dans "Don Carlo" de Verdi. D'autres rôles qu'il a interprétés comprennent Lindoro dans "L'Italien à Alger" à Fano, Beppe dans "Pagliacci" de Leoncavallo à Gênes, Fenton dans "Falstaff" de Verdi à Chieti et Aron dans "Moïse en Égypte" à Novara et Pise. On l'a également entendu en tant que Chevalier Belfiore dans "Le Voyage à Reims" à Kiel, Cremona, Pavia et Bergame.

LEONARDO SINI, CHEF
Leonardo Sini a commencé ses études musicales à la trompette au Conservatoire L. Canepa de Sassari, puis a obtenu une Maîtrise ès Arts à la Royal Academy of Music de Londres. Après son déménagement aux Pays-Bas, il a poursuivi ses études en direction d'orchestre avec Jac van Steen, Ed Spanjaard et Kenneth Montgomery dans le programme national de direction d'orchestre. Il a remporté le premier prix au prestigieux Concours Maestro Solti à Budapest.

Pour la saison 2023/24, les engagements de Leonardo comprennent "Il Trovatore" et "L'elisir d'amore" à l'Opéra d'État de Hambourg ; "Aida" à la Deutsche Oper Berlin ; "Carmen" à l'Opéra Royal de Wallonie à Liège ; "Il Trovatore" à Séoul ; "La traviata" à Budapest ; "Lucia di Lammermoor" à Zurich ; "Otello" de Verdi au Théâtre Municipal de Piacenza, au Teatro Comunale di Modena et au Teatro Valli de Reggio Emilia ; "Don Carlo" au Bunka Kaikan de Tokyo ; "Aida" à Hanovre ; et "Il Trovatore" à l'Opéra d'État de Berlin.

La saison 2022/23 a commencé à l'Opéra d'État de Berlin avec "L'elisir d'amore" et s'est poursuivie avec ses débuts au Semperoper de Dresde, où il a dirigé la Staatskapelle dans une nouvelle production de "La traviata". Il a ensuite dirigé "Alzira" de G. Verdi à l'Opéra Royal de Wallonie à Liège et est retourné au Semperoper de Dresde avec "Aida". Il a dirigé "Adriana Lecouvreur" à Sydney et "Il Trittico" de Puccini à l'Opéra d'État de Hambourg.

Leonardo a fait ses débuts professionnels à l'Opéra de Budapest avec "Le Villi" et la "Messa di Gloria" de Puccini, puis à Como, Brescia, Bergamo, Pavia et Cremona avec "La Sonnambula", suivi de l'inauguration du Teatro Petruzzelli de Bari en dirigeant "Un ballo in maschera". Il a également dirigé "La bohème" au Teatro Carlo Felice de Gênes et est apparu au Maggio Musicale Fiorentino avec "La traviata" de Verdi.

Parmi les autres moments forts des saisons récentes, citons ses débuts au Bunka Kaikan de Tokyo en dirigeant "Falstaff" dans la production de Laurent Pelly, en dirigeant l'Orchestre Philharmonique de Tokyo. Son répertoire s'est élargi pour inclure "L'elisir d'amore" à l'Opéra de Paris et "Edgar" à l'Opéra de Budapest. Il a dirigé un Gala Lyrique Symphonique au Théâtre Municipal de Piacenza, a dirigé "Lucia di Lammermoor" à l'Opéra d'État de Hambourg, suivi d'"Aida" à la Deutsche Oper Berlin. Son voyage l'a conduit à l'Opéra d'Australie pour diriger "Turandot" et au Teatro Valli de Reggio Emilia et au Teatro Comunale de Modène pour "Il barbiere di Siviglia". Il a également dirigé "Rigoletto" à l'Opernhaus de Zurich et a conclu la saison avec "Simon Boccanegra" et "Don Carlo" à l'Opéra de Budapest.


OLGA MASLOVA, SOPRANO
Originaire de Russie, la soprano Olga Maslova est diplômée de l'Académie des Arts de l'État de Voronej. Lauréate du Concours Tchaïkovski et de plusieurs autres concours, Olga a attiré l'attention des théâtres du monde entier.

Pour la saison 2023/24, Olga fait ses débuts au Teatro Verdi de Salerne dans le rôle-titre d'Aida de Verdi. Dans le rôle d'Abigaille dans Nabucco, elle se produira au Teatro Verdi di Trieste, puis à la Salle Gaveau à Paris, aux côtés de Plácido Domingo. Elle fera ses débuts à la Maggio Musicale Fiorentino en tant que Turandot, sous la direction de Zubin Mehta. D'autres apparitions incluent le rôle de Gulnara dans Il Corsaro au Teatro Carlo Felice de Gênes, et le rôle-titre dans Iolanta de Tchaïkovski au Théâtre Bolchoï.

De 2015 à 2022, Olga a été soliste à l'Académie Mariinsky des Jeunes Chanteurs d'Opéra, participant activement à des programmes de musique de chambre, des représentations pour enfants et des concerts d'opéra. Depuis 2019, elle participe à des concert-portraits d'orgue et a également interprété le soprano dans le Stabat Mater de G. Pergolesi.

Outre ses performances lyriques, Olga a mené une intense activité concertante, participant à des programmes de concerts scéniques tels que "L'Amour et la Vie du Poète" d'A.S. Pouchkine, "La Ville des Amoureux", entre autres. En 2022, Olga est devenue soliste de la Compagnie d'Opéra de la Scène Primorsky du Théâtre Mariinsky, et l'année suivante, elle est devenue soliste de l'Opéra Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

Le répertoire d'Olga comprend des rôles principaux tels que Tatiana dans "Eugène Onéguine" de Tchaïkovski, le rôle-titre d'Iolanta, la Princesse Beauté-Surnaturelle dans "Kachey l'Immortel" de Rimski-Korsakov, Ninetta dans "La Pie Voleuse" de Rossini, Nedda dans "Pagliacci" de Leoncavallo, Imogene dans "Il Pirata" de Bellini, Violetta Valéry dans "La Traviata" de Verdi, Leonora dans "Il Trovatore", Mimì dans "La Bohème" de Puccini, le rôle-titre d'Anna Bolena de Donizetti, Julia dans "La Vestale" de Spontini.

Parmi les récompenses reçues par Olga, citons le 2e prix et la médaille d'argent au Concours Tchaïkovski à Moscou (2023), le 3e prix au Concours International Competizione dell'Opera à Moscou (2022), le 1er prix au Festival de Musique Sobinov à Saratov (2019), le 3e prix au Concours International de Chant Glinka à Kazan (2019), le prix spécial pour l'intonation et un diplôme au Concours International des Jeunes Chanteurs d'Opéra Elena Obraztsova à Saint-Pétersbourg (2017), le 2e prix au IIe Concours International de Chant en mémoire de Fiodor Chaliapine à Moscou (2014), et le Grand Prix au Concours International Euro TV Music Awards à Paris (2014).

ELMINA HASAN MEZZO SOPRANO
Née à Bakou, en Azerbaïdjan, la mezzo-soprano Elmina Hasan s'est rapidement hissée sur la scène internationale. Ses récentes performances comprennent le rôle de la Marchesa Melibea dans "Il Viaggio in Reims" à la Deutsche Oper Berlin sous la direction de Michele Spotti, ainsi que Dorabella dans "Così fan Tutte" au Théâtre Académique d'État d'Opéra et de Ballet de l'Azerbaïdjan. Avant ses débuts professionnels à l'opéra en 2019 dans le rôle de Polina dans "La Dame de Pique", elle s'est produite dans diverses œuvres chorales et orchestrales à la Salle Philharmonique Académique d'État d'Azerbaïdjan avec l'Orchestre de Chambre d'État d'Azerbaïdjan et la Chorale d'État d'Azerbaïdjan. La saison dernière, elle a fait ses débuts dans le rôle de Fenena au Théâtre National de l'Opéra de Géorgie. En 2022, elle a remporté un succès remarquable lors de plusieurs concours vocaux internationaux, remportant le Premier Prix lors de la première édition du Concours International d'Opéra de la Mer Noire. Elmina est également la lauréate du Grand Prix du Concours Vocal International Byulbul, et a reçu le deuxième prix au Concours Vocal International de la Fondation Premiere Opera.

Elmina est titulaire d'une licence de l'Académie de Musique Uzeir Hacibeyli de Bakou en Azerbaïdjan et d'une maîtrise du Conservatoire d'État de Tbilissi. En 2023, Elmina a fait partie du programme de développement des jeunes artistes Lindemann à l'Opéra Métropolitain de New York.

Parmi les prix remportés par Elmina, on compte le Premier Prix au Concours de la Couronne de l'Opéra à Tbilissi (2023) et le Grand Prix au Concours Byulbul à Bakou (2022).

 
MARKO MIMICA, BASSE

Marko Mimica est né en Croatie. De 2011 à 2016, il a été membre de la Deutsche Oper de Berlin où il a interprété des rôles tels que Figaro (Les Noces de Figaro), Raimondo (Lucia di Lammermoor), Don Basilio (Le Barbier de Séville), Lord Talbot (Maria Stuarda), Escamillo (Carmen), Lorenzo (I Capuleti e i Montecchi), Tchelio (L'Amour des Trois Oranges), Colline (La Bohème), Pistola (Falstaff), Banco (Macbeth), Oroveso (Norma) et Ferrando (Il Trovatore).

Les saisons récentes ont inclus des apparitions en tant qu'invité au Gran Teatre del Liceu de Barcelone (Raimondo), à l'ABAO de Bilbao et au Palau de les Arts de Valence (Alfonso d'Este dans Lucrezia Borgia), à l'Opéra de Rome (Alidoro dans La Cenerentola), au Teatro Massimo de Palerme (Escamillo, Zaccaria, Jacopo Fiesco), à l'Opéra de Florence et à la Royal Opera House d'Oman (Mustafa dans L'Italiana in Algeri), au Festival Rossini de Pesaro (Lord Sydney dans Il viaggio a Reims, Il podesta dans La Gazza ladra, Duglas dans La Donna del lago), à l'Arène de Vérone (Ramfis dans Aïda), au Teatro Regio de Turin et au Festival d'Édimbourg (Banco). Cette saison, Marko apparaîtra dans Turandot au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, dans Nabucco à Parme, Trieste et Zagreb, et dans La Gioconda à la Deutsche Oper de Berlin.

 

Programme

  • G.Verdi, Nabucco (en version concert)

Interprètes

  • Plácido Domingoténor
  • Le Chœur de Paris,
    Till Aly direction
  • Orchestre Colonne

    Nabucco - Plácido Domingo
    Abigaille - Olga Maslova
    Zaccaria - Marko Mimica
    Fenena - Elmina Hasan
    Ismaele - Matteo Roma

    Conductor - Leonardo Sini

DATES

  • Jeudi 4 avril
    20H30

TARIFS

  • Carré or (Cocktail en salon Husson 40 places max. en présence des artistes)
    250,00 €
  • Catégorie n°1
    200,00 €
  • Catégorie n°2
    150,00 €
  • Catégorie n°3
    100,00 €
  • Catégorie n°4
    70,00 €
  • Catégorie n°5
    50,00 €