Passer l’introduction

Gaveau Saison 2020 - 2021

Retour vers la liste

L'instant lyrique d'Ambroisine Bré & Stanislas de Barbeyrac
Avec Qiaochu Li (Piano)

Ambroisine Bré

© Gilles Kneusé

Stanislas de Barbeyrac

Ambroisine Bré

 

Ancienne élève du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, la carrière d'Ambroisine Bré prend son envol sur plusieurs grandes scènes européennes telles que le Théâtre des Champs-Elysées, l'Opéra Royal de Versailles, le Pragues Estate Theatre, la Philharmonie du Luxembourg, le Berlin Staatsoper, le Wiener Staatsoper ou encore le Concertgebouw d'Amsterdam auprès de chefs comme Christophe Rousset, Marc Minkowski, Laurence Equilbey, Thomas Hengelbrock ou bien Leonardo Garcia Alarcòn. Au cours de ses études, elle suit des master-classes avec Michel Plasson, Sophie Koch, José Van Dam, Teresa Berganza, Susan Manoff, Felicity Lott, Dietrich Henschel, Christoph Pregardien, Moshe Leiser et Patrice Caurier.

 

Ambroisine Bré a remporté plusieurs prix, dont le Grand Prix, le prix du public et le prix Deutsche Gramophone du Paris Opéra Compétition 2017, le 1er prix Duo chant/piano du Concours International Nadia et Lili Boulanger 2017 avec la pianiste Qiaochu Li, et le 3e prix du Concours International de Portofino 2019. Lauréate de la Fondation Royaumont, puis nommée Révélation Adami 2017 mais également nominée dans la catégorie des « Révélations Lyriques » des Victoires de la Musique Classique 2019.

 

Les temps forts en 2020/21 incluent Flora dans la Traviata de Verdi à l'Opéra de Bordeaux, Aristea dans l’Olympiade de Vivaldi direction Jean-Christophe Spinosi au Théâtre des Champs-Elysées, Cupidon dans Orphée aux enfers d’Offenbach à l’Elbphilharmonie d’Hambourg direction Marc Minkowski, Junon dans la Naissance de Vénus de Collasse, direction Christophe Rousset au Resonnansen Vienna et Mercedes dans Carmen de Bizet à l'Opéra de Bordeaux.

 

 

Stanislas de Barbeyrac

 

Après avoir poursuivi ses études au conservatoire de musique de Bordeaux avec Lionel Sarazzin, qui demeure son mentor, et être récompensé par de nombreuses distinctions en étant notamment lauréat du concours musical international Reine-Elisabeth-de-Belgique en 2011, Stanislas de Barbeyrac est aujourd’hui l’un des ténors les plus prisés de sa génération.

 

En 2014, il est d’ailleurs élu « Révélation artiste lyrique » aux Victoires de la musique et est depuis quelques années invité par les lieux les plus prestigieux, tels l’Opéra national de Paris, le Covent Garden de Londres, le Teatro municipal de Sao Paulo, l’Opéra national du Rhin à Strasbourg et les Chorégies d’Orange.

 

Il fait ses débuts remarqués au Festival d’Aix-en-Provence dans le rôle de Tamino, puis au Covent Garden en Arbace dans une nouvelle production d’Idomeneo ; il interprète aussi Narraboth (Salome) au Teatro municipal de Sao Paulo, et Pâris (La Belle Hélène) à l’Opéra d’Avignon.

 

En 2015, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg avec Davide Penitente, et retourne à l’OPéra national de Paris pour Admète (Alceste). Récemment, il chante le Chevalier de la Force (Dialogues des Carmélites) pour ses débuts à La Monnaie de Bruxelles, au Nederlandse Opera d’Amsterdam et au Bayerische Staatsoper de Munich.

 

Parmi ses projets, citons Don Ottavio (Don Giovanni) au festival de Drottningholm et au San Francisco Opera, mais aussi Macbeth (Macduff) à l’Opéra de Marseille.

 




Qiaochu Li

 

Après des études avec Maître Zhang Jin au Central Conservatory of Music de Pékin, Qiaochu Li suit en parallèle, le précieux enseignement de maître Xu Zhong. Elle remporte plusieurs prix en Chine, au 13th Asia Piano Open Competition à Hong Kong, le Prix spécial Bartok et le Grand Prix d'honneur du concours Xinghai à Beijing.

 

À l’âge de 15 ans, elle a joué avec orchestre dans la prestigieuse salle de La Cité Interdite de Pékin. En 2006, elle remporte à New York le premier prix du Lisma International Music Competition, puis elle vient étudier en France à l'École Normale de Musique de Paris.

 

Elle obtient en 2009 le Diplôme Supérieur d'exécution de piano dans la classe de Jeanine Bonjean et le Diplôme supérieur de musique de chambre dans la classe de Geneviève Martigny. En 2010, diplômée du Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Paris, elle va poursuivre ses études à l’Universität der Künste de Berlin. Puis en 2012, elle obtient le diplôme d’accompagnement au piano du CRR de Paris, dans la classe d’Ariane Jacob et Philippe Biros et se perfectionne dans la classe de Jean-Marie Cottet.

 

En 2013, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean-Frédéric Neuburger (spécialisation accompagnement) et la même année, elle remporte le Premier prix du Concours International Léopold Bellan et le Diplôme supérieur de soncertiste à l’École Normale de Musique de Paris, dans la classe de Françoise Thinat. Elle est également diplômée de l'Université des Arts (UDK) de Berlin dans la classe de Jacques Rouvier. En 2013, elle devient accompagnatrice du festival Musicalp de Tignes et depuis 2015, elle est pianiste accompagnatrice de l’École Normale de Musique. Elle travaille actuellement au CNSM dans les classes de direction de chant d’Erika Guiomar et d’accompagnement vocal d’Anne Le Bozec.

 

Qiaochu Li se consacre à la musique de chambre et parcourt l'Europe et l'Asie avec des partenaires prestigieux, tels que Sébastien Guèze, Dominique de Williencourt et Jean Ferrandis.

 

SÉLECTIONNEZ UNE DATE

  • Lundi 1 mars
    20H00

TARIFS POUR LE